Investissement locatif en 2021 : bonne ou mauvaise idée ?

investir dans l'immobilier en 2021 maison appartement neuf

Le marché immobilier se révèle particulièrement dynamique malgré la crise du coronavirus qui a secoué l’année 2020. L’investissement locatif demeure, en 2021, un investissement sûr qui permet de s’assurer un revenu mensuel complémentaire. 

Le marché immobilier d’Île-de-France, un investissement locatif sûr en 2021

L’Île-de-France dispose de nombreux atouts intéressants pour ceux qui prévoient de réaliser des opérations immobilières et des investissements locatifs. L’une des régions économiques les plus importantes d’Europe attire régulièrement de nouveaux habitants à la recherche d’un emploi. La ville de Paris, son centre névralgique, est considérée comme une valeur sûre en matière d’investissement sur le marché du neuf en raison de son dynamisme. La densité de son réseau de transports constitue également un avantage considérable. 

En louant un logement récemment acheté, une personne peut se constituer en France des revenus supplémentaires pour sa retraite. Les propriétaires les plus avertis se pencheront également sur la possibilité de revendre rapidement leur bien à un tarif avantageux. 

Sur le marché francilien de l’immobilier, les prix ne cessent de croître en raison de la pénurie de logements, l’offre étant inférieure à la demande. Malgré la crise induite par la propagation du coronavirus, les tarifs ont continué à augmenter en un an, contrairement au volume des ventes. C’est ce qui ressort du bilan dressé au deuxième trimestre 2020 par la Chambre des Notaires du Grand Paris. 

Dans la capitale, les prix se sont accrus de 8%. En Grande Couronne, ils ont progressé de 5,3 % sur la même période. En l’espace de 5 ans, les tarifs de l’immobilier ont évolué de 32,2 % à Paris, ce qui porte le prix du mètre carré à 10 460 euros. 

Les bâtiments neufs conçus par Interconstruction répondent aux dernières normes environnementales. Les futurs occupants bénéficieront donc d’une isolation thermique de qualité, ce qui permettra d’économiser de l’argent sur les factures d’énergie. Les jeunes parents seront rassurés par la qualité de l’isolation phonique et par l’agencement des lieux. 

Quoi qu’il en soit, tous les profils de consommateurs seront servis, les nouveautés en logements neufs étant légion.

Les avantages fiscaux de l’investissement NEUF locatif

Le dispositif Pinel va être prorogé jusqu’à 2024 par la loi de finances pour 2021, offrant par là même une meilleure visibilité aux particuliers souhaitant investir dans des biens immobiliers neufs accessibles à la location situés dans des zones tendues comme les grandes métropoles. Il leur permet, en effet, de prétendre à une réduction d’impôt intéressante pour valoriser leurs investissements locatifs. 

Tester notre simulateur Loi Pinel

Croissante et répartie sur toute la durée de l’engagement, elle se monte à 12% du prix d’achat du bien sur six ans ou 18% sur 9 ans. Une déduction supplémentaire est accordée en cas de prorogation de l’engagement. Des plafonds sont néanmoins imposés avec une limite fixée à 300 000 euros et à 5 500 euros du mètre carré. 

Ce dispositif est réservé aux investissements qui concernent des logements situés dans des bâtiments d’habitation collectif. Il permet désormais aux propriétaires de décider de leur durée d’engagement de 6 à 9 ans, prorogeable jusqu’à 12 ans, mais également de louer aux ascendants ou descendants sous réserve de respecter certaines conditions. 

Avec les mécanismes de la loi Censi-Bouvard, les propriétaires et bailleurs peuvent continuer à percevoir certains privilèges fiscaux même après la période de location. En effet, les revenus tirés d’une location meublée non professionnelle (LMNP) échappent à l’impôt.